PHP : Maturité et avenir

PHP : Maturité et avenir

26 Nov

Auteur : Arthur Dang, Catégories : Maintenance, Web Site Development

Petit rappel

Certains s'en rappellent peut-être, mais en 1994-1995 est né un nouveau langage web obscur devenu maintenant un standard quasi-incontournable : le PHP !

Après plusieurs versions, nous voici depuis mars 2010, dans sa version 5.3.2. Il n'a honnêtement plus grand chose à voir avec la version 1, mais qui en aurait douté ? La force du PHP est d'évoluer avec les technologies et les besoins qui l'entoure. Le fait d'être un langage libre et disposant d'une très grande communauté n'est pas anodin.

Avec ses 15 ans, il était peut-être temps d'en tirer un premier vrai bilan et d'apprendre (un peu) ce que nous réserve le futur ! 

Maturité et avenir selon Rasmus Lerdorf

À l'occasion du 10ème Forum PHP (Paris - Novembre 2010), le créateur originel de PHP - Ramus Lerdof - revient sur l'évolution du PHP mais aussi du web en général. Voici un résumé d'une interview donnée au journal français "Le Monde".

-----------------------------------

PHP est un langage aujourd'hui stable. Son utilisation a aussi grandement évolué puisque que de nombreux utilistateurs passent dorénavant par des systèmes de gestion de contenu tel que Wordpress et Drupal [ndlr : soit une démocratisation du langage par l'utilisation d'outils adaptés]. 

Historiquement, le Web n'a jamais été conçu comme un espace sécurisé ou protégé. Le principe étant la liberté et la diffusion des informations. De fait, la plupart des vulnérabilités PHP sont issues de l'interopérabilité avec les autres langages du web, ce que l'on appelle le cross-site scripting (XSS). 

Depuis l'arrivée des smartphones riches, on assiste à une fragmentation entre le monde ouvert et les mondes fermées [ndlr : propriétaires avec des accès limités pour l'utilisateurs]. Cependant, qu'il s'agisse d'une application ou d'un site web, les deux auront toujours besoin d'accéder à des informations présentes sur un serveur. C'est pourquoi le PHP reste et restera un composant essentiel.

Le logiciel libre a gagné contre le logiciel propriétaire. Ainsi, si on regarde au niveau de l'infrastructure (serveurs), neuf sur dix sont sous environnement libre. De plus, il serait très difficile de créer aujourd'hui un équivalent propriétaire de CMS tel que Drupal. La force du logiciel libre est qu'il s'adresse au plus "grand nombre" d'utilisateurs. En découle alors la formation de communautés qui entretiennent à haute fréquence ces solutions. Bien sûr, cela ne signifie pas la mort des logiciels propriétaires, surtout pour les logiciels très spécifiques. Il s'agit donc d'une coexistence entre les deux circuits.

Pour finir, Rasmus Lerdorf précise qu'il ne pourra jamais y avoir d'alternative propriétaire à PHP. Si une nouvelle solution devait apparaître, elle serait issue du libre.

-----------------------------------

Conclusion :

Pour ma part, je trouve l'avis de Rasmus Lerdorf très pertinent. Certes, dans sa conclusion, il oublie qu'il existe une solution alternative propriétaire (ASP de Microsoft), mais effectivement, l'industrie et les organisations tendent à utiliser au maximum les logiciels libres dans leur infrastructure.

Il existe de nombreux exemples : Twitter, développé en langage RUBY (libre) ou encore Facebook, développé à la base en langage PYTHON (libre).

Le libre s'est imposé majoritairement dans le monde des serveurs et celui de la conception, et comme le précise Mr Lerdorf, il coexiste avec les systèmes propriétaires. 

La force du PHP - et plus généralement du monde libre - tient en sa capacité d'évolution adapté aux technologies et besoins modernes. Peu de risque donc que PHP disparaisse !

Source(s) :

Tags : drupal, php, wordpress

Ajouter un commentaire